Fabel khâgnard : apprentis nécromants

Je m’apprête à vous faire un récit terrifiant, qui advint un lundi. Ne croyez pas que j’affabule : d’autres pourront en témoigner, si vous les allez consulter, et qu’ils veuillent partager avec vous ce sombre secret, que je tairais bien, pour ma part, comme j’en fis le serment, si je ne pensais pas qu’il peut être instructif, afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent, de présenter aux autres ce genre d’évènements.

Lire la suite...