Spleen

 

Tout m'ennuie aujourd'hui. J'écarte mon rideau,

En haut ciel gris rayé d'une éternelle pluie,

En bas la rue où dans une brume de suie

Des ombres vont, glissant parmi les flaques d'eau.

 

Je regarde sans voir fouillant mon vieux cerveau,

Et machinalement sur la vitre ternie

Je fais du bout du doigt de la calligraphie.

Bah ! sortons, je verrai peut-être du nouveau.

 

Pas de livres parus. Passants bêtes. Personne.

Des fiacres, de la boue, et l'averse toujours...

Puis le soir et le gaz et je rentre à pas lourds...

 

Je mange, et baille, et lis, rien ne me passionne...

Bah ! Couchons-nous. - Minuit. Une heure. Ah ! chacun dort !

Seul, je ne puis dormir et je m'ennuie encor.

 

                                               7 novembre 1880.

*

Résignation

(un des Premiers poèmes)

 

Parasite insensé d'une obscure planète,

Dans l'infini tonnant d'éternelles clameurs,

Sur un point inconnu j'apparais et je meurs,

Et je veux qu'aussitôt tout le sache, et s'arrête!

 

Je veux que pour un cri perdu dans la tempête

Les océans soudain sèchent leurs flots hurleurs,

Et que pour apporter sur ma tombe des fleurs,

Les soleils en troupeaux accourent de leur Fête!

 

Pauvre cœur insensé! brise-toi, tu n'es rien.

Et bien d'autres sont morts dont le cœur fut le tien,

Et la terre elle-même ira dans le silence.

 

Tout est dur et sans cœur et plus puissant que toi.

Souffre, aime, attends toujours et [.....] danse

Sans même demander l'universel Pourquoi.