Oh ! les mauvais vers que tu fis,

Grand pontife universitaire !

Le plus certain de tes profits

Etait, critique, de les taire.

 

Albert Mérat, « A un critique », Quelques pages avant le livre (1904)

Voici juste deux petites pièces improvisées de rien du tout, écrites il y a plusieurs mois, qui sont l'une des (nombreuses) dédicaces de mes Carnets. Quel intérêt me direz-vous ? Je cherche toujours. Précision : les vers d'A. Mérat ne me désignent pas moi, mais ils n'avaient pas d'équivalent pour ma situation d'étudiant moyen incapable même de bien écrire au sujet de ceux qui écrivent bien, donc...

Lire la suite...